Comment sont nés les dieux grecs ?

Au début de l’Univers, Chaos était tout seul. Mais il s’ennuyait tellement qu’un jour, grâce à son pouvoir, il décida de créer des dieux de la Terre, du Ciel, de la Nuit, du Jour et de l’Amour. Enfin, Chaos n’était plus seul ! Et petit à petit, il réussit à construire le monde que nous connaissons maintenant.

Hebergeur d'image

© Eva Aré-Hermas, 2016

 

Hebergeur d'image

LA CRÉATION DU MONDE DANS LA MYTHOLOGIE GRECQUE

À la naissance de notre monde, il n’existait rien. Il n’y avait pas de planètes, pas d’étoiles, pas de soleil, et pas de ciel. Un grand nuage, qui s’était donné pour nom Chaos, recouvrait tout l’Univers. Il avait pour pouvoir de créer ce qu’il souhaitait. Mais Chaos était malheureux, car il passait toutes ses journées seul. Un jour, il se sentit si seul qu’il décida d’imaginer d’autres choses qui partageraient sa vie et à qui il pourrait parler. Alors, il utilisa son pouvoir et créa cinq amis : Gaïa, Tartare, Érèbe, Nuit et Éros. Gaïa était une ronde et jolie planète. Nuit et elle étaient de très bonnes camarades et ne se quittaient jamais. Il ne faisait donc jamais jour sur notre monde. De son côté, Éros avait été créé pour répandre l’amour autour de lui. Enfin, Tartare était un monstre hideux, caché au plus profond de Gaïa et qui se nourrissait des morts pour survivre. Il n’avait qu’un seul ami, Érèbe, qui vivait avec lui et l’aidait à se camoufler, car il avait trop honte de sa laideur pour oser sortir de sa cachette. 

Ainsi, grâce à Chaos, l’Univers était maintenant peuplé d’étranges créatures, de planètes et de sentiments. Mais tout lui paraissait encore en désordre. Il décida alors de séparer ce qui était différent, de réunir les uns et d’écarter les autres. Il créa le ciel de notre monde, qu’il nomma Ouranos, et dans lequel vivraient les dieux, les nuages et le soleil. Il tiendrait debout grâce à Gaïa, qui serait désormais notre Terre où naîtraient les hommes, les animaux, les plantes et les arbres. Chaos décida aussi qu’elle serait encerclée par les mers et que l’ensemble serait enveloppé d’air et de lumière.

Le monde était enfin rangé, chaque chose était à sa place.

.

Hebergeur d'image

LES PREMIERS DIEUX GRECS

Quelques temps après, Éros jeta un sort à Érèbe et Nuit qui tombèrent alors amoureux l’un de l’autre. Il se marièrent en organisant une grande réception, invitant tous leurs amis. Chaos n’était plus malheureux, car il n’était plus seul ; au contraire, il était entouré d’amour ! Son travail était terminé et il était fier d’avoir accompli d’aussi grandes choses. Mais Chaos vieillissait et il décida qu’il était temps pour ses amis de continuer à construire ce monde sans lui, car il était trop fatigué pour les aider.

Le temps passa et Nuit tomba enceinte de jumeaux que son époux Érèbe et elle appelèrent Jour et Lumière. Grâce à eux, il ne faisait désormais nuit que la moitié du temps, puisque Jour écartait sa mère tous les matins pendant que Lumière répandait sa clarté sur notre monde.

Éros admira alors la réussite de son sortilège et décida d’utiliser de nouveau son pouvoir sur Gaïa et Ouranos, qui tombèrent eux aussi immédiatement amoureux l’un de l’autre. Ils se marièrent également et eurent de nombreux enfants ! Les trois premiers, des triplés, ressemblaient à des monstres, et furent surnommés les Hécatonchires. Ils avaient cent mains et cinquante yeux, et bien que cela pût être pratique, il y avait tout de même de quoi dégoûter les pauvres parents. Peu après, trois autres bébés naquirent. Ils furent affublés du nom de Cyclopes car, contrairement à leurs frères, ces bambins-là ne possédaient qu’un seul œil. Alors, Ouranos décida d’enfermer tous ses enfants avec le Tartare, pour ne plus jamais avoir à les revoir. Sa pauvre femme promit de se venger au moment venu. Par la suite, Gaïa et Ouranos donnèrent naissance à six fils, les Titans et six filles, les Titanides. Ceux-ci avaient bien deux yeux, deux bras et deux jambes, et étaient simplement immenses, comme leurs parents. Lorsque les Titans eurent grandi, elle demanda au plus fort d’entre eux, Cronos, de l’aider à punir Ouranos pour le mal qu’il avait fait aux Hécatonchires. Il accepta, s’arma d’un grand couteau et attaqua son père de manière à ce qu’il ne puisse plus jamais avoir d’enfants !


Hebergeur d'image

LA NAISSANCE DE ZEUS

Cronos prit alors la place de son père en tant que dieu du ciel. Mais maintenant qu’il était sur le trône, il lui fallait une épouse. Il demanda donc l’aide d’Éros pour lui trouver une femme. Éros sélectionna Ouranos et la jeune et jolie Rhéa, l’une des Titanides de Gaïa, et utilisa son pouvoir pour la faire succomber au charme de Cronos. L’affaire fut vite conclue : ils allaient se marier ! Les festivités furent grandioses, à l’image de leur statut de roi et reine du Ciel. Rapidement après la cérémonie, Rhéa tomba enceinte. Cependant, Cronos n’était pas prêt à laisser un jour son trône à son futur fils. Alors, quand sa femme accoucha de leur premier enfant, Cronos prit l’enfant des bras de sa mère et le mangea tout cru ! Il répéta l’opération pour les quatre bébés qui suivirent, devant l’impuissance de la pauvre Rhéa. Mais, le jour où elle se rendit compte qu’elle était de nouveau enceinte, Rhéa se jura de tout faire pour que le bébé échappe à son ogre de père. Ainsi, le jour où elle accoucha, elle fit en sorte d’occuper son mari suffisamment longtemps pour confier le nouveau-né, nommé Zeus, à quelques amies qui l’emmenèrent sur une île, loin de Cronos. Et, quand Cronos demanda à voir son enfant, Rhéa lui donna une grosse pierre de la taille d’un bébé, emballée dans un grand linge blanc. Cronos ne se douta de rien et avala le caillou tout rond !

Le temps passa, et Zeus grandit à l’abri de l’appétit de son père. Rhéa venait souvent le voir, mais ces visites étaient bien trop courtes pour elle comme pour son fils, et Zeus rêvait de pouvoir, un jour, revoir toute sa famille enfin réunie. Alors, quand il devint assez fort, il décida d’aller demander conseil à sa grand-mère Gaïa. La vieille déesse lui confia une fiole remplie d’un liquide mystérieux et lui dit : « Déguise-toi, fais en sorte que ton père ne te reconnaisse pas. Verse la potion dans son verre de vin lors de son repas. Là, tu retrouveras tes frères et sœurs ».

Comme prévu, Zeus exécuta le plan imaginé par Gaïa. Il se déguisa en domestique et passa inaperçu dans les couleurs du palais de Cronos. Il versa le liquide que lui avait confié sa grand-mère dans le vin juste avant de l’apporter à la table de son père. Cronos but son verre sans se douter du piège et fut pris aussitôt de nausées. Il vomit une première fois et rendit la pierre que Rhéa lui avait fait manger à la place de leur fils. Quelques instants plus tard, il régurgita ses cinq autres enfants, qui avaient tous grandi dans le ventre de leur père et étaient devenus de superbes dieux et déesses ! Puis, Zeus entraîna de force son père pendant qu’il était affaibli et l’enferma avec le Tartare. Il obligea également les Titans à aller rejoindre Cronos, afin qu’ils n’aillent pas le libérer. Enfin, il en profita pour faire délivrer les Hécatonchires et les Cyclopes qui, en échange, offrirent la foudre à Zeus.

Après cette aventure, Zeus voulut remercier sa grand-mère pour sa précieuse aide. Alors, il ordonna au fils de l’un de Titans de porter le Ciel à la place de Gaïa, car la pauvre déesse était bien vieille maintenant et n’avait plus la force de supporter un poids pareil.

 

Hebergeur d'image

ZEUS, ROI DU CIEL

Finalement, après avoir combattu tous ces monstres et remercié sa grand-mère, Zeus, ses frères et ses sœurs les divinités furent seuls à régner sur le Ciel et sur la Terre. Ils décidèrent de s’installer sur le mont Olympe, une montagne tellement grande que son sommet dépassait de très loin les nuages. Ainsi, aucun homme ne pourrait jamais monter les rejoindre et aucun monstre n’arriverait jamais à les faire descendre de leur trône.

 

Hebergeur d'image

FIN

 


Résumé 

Dans la mythologie grecque, à l’origine, il n’existe qu’une seule chose : le Chaos. Les premiers dieux grecs sont créés à partir de ce Chaos. Puis, certaines divinités s’unissent entre elles et donnent naissance à d’autres générations de dieux, qui se combattent entre eux pour devenir les rois du Ciel.

Bibliographie

HÉSIODE. La Théogonie ;  Les Travaux et les jours. (trad. Philippe BRUNET trad. , Marie-Christine LECLERC collab.). Paris : Librairie générale française, 1999. Le Livre de poche. ISBN 2-253-16041-5.
OVIDE. Les métamorphoses. Georges Lafaye trad, Jean-Pierre Néraudau dir. Paris : Gallimard, 1992. Folio, 2404.

DAVREU, Robert. Ouranos. In :  Encyclopædia Universalis [en ligne], [consulté le 8 avril 2016]. Disponible sur : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouranos.

Image à la une : RUBENS. Saturne dévorant l’un de ses fils (détail). Disponible sur : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Rubens-Saturno-detalle.jpg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *