Phinée, un sacré petit devin

Phinée est un petit garçon bien différent des autres… Doté d’un pouvoir de prédiction, il ne pourra pas éviter d’être mêlé à une drôle d’histoire dont il se serait bien passé…

Un garçon spécial

Phinée était un jeune garçon, élève de CE2 à l’école Salmy Dessos. Il avait un don particulier pour deviner ce qui allait se passer dans l’avenir, et ce de manière certaine. Les plats de la semaine suivante à la cantine, les évaluations de sa professeure ou encore les cachettes de ses amis lorsqu’il jouait à cache-cache dans la cour de récréation, rien ne lui résistait. C’est la raison pour laquelle tous les élèves de l’école l’admiraient, et même les adultes ! De toute évidence, ils se demandaient comment ses résultats pouvaient être si brillants.

Phinée était amoureux d’une fille de sa classe, Idéa, et était prêt à tout pour lui faire plaisir. Profitant de son don, il savait exactement quels cadeaux lui offrir. C’est pourquoi il lui avait déjà donné des billes et des autocollants. Il lui avait même donné sa carte à jouer préférée ! Idéa, elle, était une petite fille assez mesquine, qui avait toujours tendance à profiter de Phinée pour ses intérêts personnels. Ce dernier était toutefois follement amoureux et n’avait jamais utilisé son don pour s’en rendre compte...

Idéa la jalouse

Phinée jouait souvent avec Cléo, une de ses meilleures amies. Mais un jour, Idéa décida de mettre fin à leur bonne entente. Cette dernière jugeait que la jeune fille avec qui notre héros jouait passait trop de temps avec lui. Elle décida de monter un plan, afin que Cléo arrête de s’approcher de Phinée. Ce plan était très simple, et surtout très cruel.

Elle arriva en courant auprès du jeune garçon, simulant des pleurs. Des petits de CP lui auraient jeté des cailloux ! Elle ordonna à Phinée de la venger, et lui proposa alors d’aller chercher du sable pour leur lancer dans la figure. Il en prit alors deux grosses poignées dans le bac à sable et se dirigea vers les deux garçons qu’Idéa désignait. En arrivant à leur hauteur, il se rendit cependant compte que ces derniers étaient les deux petits frères de Cléo, et hésita à commettre l’acte de vengeance. Mais sous la pression de son amoureuse, il céda. Les deux petits partirent en pleurant, les yeux pleins de sable, et se plaignirent auprès de la très sévère Madame Harpie, qui surveillait la cour à ce moment.

La punition

Le petit Phinée sentit battre son cœur à toute vitesse. En effet, il sentait que cet acte lui poserait de sacrés problèmes, à lui qui n’avait jamais rien eu à se reprocher. Madame Harpie l’emmena dans le bureau de la directrice de l’école, auprès de laquelle il dut s’expliquer. Il ne dénonça pourtant pas Idéa, et passa toutes les récrés de la journée à recopier des lignes. Le lendemain, en arrivant dans la cour, son amie Cléo était terriblement furieuse… Elle se dirigea vers lui et le gifla. De ce fait, les lunettes de Phinée tombèrent sur le sol et se cassèrent: il ne pouvait plus rien voir ! Sa journée commençait très mal, et elle ne s’arrangea pas par la suite.

En effet à l’heure de la cantine, Madame Harpie priva le jeune garçon de dessert ! De plus il y avait des choux de Bruxelles au menu et Phinée ne mangea pas du repas. Affamé en retournant dans la cour, il se retrouva seul, peinant à distinguer quoi que ce soit à cause de ses lunettes cassées. Pendant les cours de l’après-midi, il ne voyait pas plus et se ridiculisa devant toute la classe en se trompant à une question. Pour un élève appliqué comme Phinée, il s’agissait là d’un vrai drame. Il imaginait déjà la colère de ses parents en rentrant à la maison. Il fallait leur annoncer que ses lunettes étaient cassées ! Sans compter Cléo qui refusait de lui parler !

La délivrance de Phinée

Pendant le début de la dernière récréation, il resta seul dans son coin. N’y tenant plus, il décida d’aller s’expliquer avec un adulte. Il trouva alors Monsieur Argonaute, un professeur, à qui il expliqua la ruse de la cruelle Idéa. Ce dernier, compréhensif, convoqua Idéa ainsi que Cléo et ses deux petits frères. Phinée s’excusa auprès de ces derniers et promit de ne plus se laisser avoir d’une telle sorte. Idéa fut punie à son tour, et Phinée se jura de ne plus lui reparler.

Quant à Cléo, elle pardonna à Phiméo et ils redevinrent amis. Et comme si tout devait bien se terminer, Monsieur Argonaute vint vers le petit garçon et regarda ses lunettes. Un des verres était juste déboîté, et le professeur ne mit pas bien longtemps pour le remettre. Il lui promit aussi de dire à Madame Harpie d’arrêter de le sanctionner à la cantine. Pour le remercier, Phinée lui indiqua grâce à son don comment éviter le piège que des élèves malintentionnés lui avaient tendu en mettant des punaises sur sa chaise. La récréation se termina avec une partie de cache-cache, qui, hélas pour Cléo, ne dura pas longtemps… Phinée savait déjà avant la partie à quel endroit son amie se cacherait !

C’est ainsi que se termina l’éprouvante journée d’un petit garçon peu ordinaire qui aura au moins pu en tirer des leçons.

Résumé

Phinée est un écolier qui possède un don de prédiction. Idéa, une fille jalouse dont il est amoureux, le pousse à se discréditer auprès de Cléo, sa meilleure amie. Phinée, à qui tout réussit d’ordinaire, se voit confronté à des dificultés qu’il ne connaissait pas, entre la manipulation, le rejet et l’amitié. Il doit alors s’employer pour rétablir la situation en sa faveur et regagner la confiance de son amie Cléo.

Bibliographie

APOLLONIOS DE RHODES. Argonautiques. Paris : les Belles lettres, 1974-. Collection des universités de France.

Image à la une : Phinée et les fils de Borée, par Sebastiano Ricci, 1695. Musée des Beaux-arts de Boston. Disponible sur Wikimédia commons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *