MAIS QUE FONT LES PARENTS LA NUIT ? , de Thierry Lenain et Stéphane Barroux

Au moment de se coucher, Sophia, petite fille, demande naturellement à ses parents ce qu’ils font la nuit pendant qu ‘elle dort. Ils l’invitent à y réfléchir par elle-même. À partir de là, Sophia tente de répondre à la question par une imagination débordante de scènes parfois farfelues, parfois originales mais toujours drôles.

 

Thierry Lenain est l’auteur de l’album. Né en 1959, ancien instituteur, il définit son écriture comme un outil pour aider les enfants à penser par eux-mêmes et le livre est un support à cet accompagnement. Il prend parfois des thèmes de la vie quotidienne, comme l’angoisse lors du coucher de l’enfant dans cet album. Il est également rédacteur en chef de la revue Citrouille éditée par l’Association des librairies spécialisée jeunesse et il a été plusieurs fois récompensé du Prix sorcières, en 1990 par exemple pour son roman Un pacte avec le diable.
L’auteur a collaboré avec Stéphane Barroux pour l’illustration de l’album. Stéphane Barroux a également gagné de nombreux prix dont le prix Enfantaisie en 2005 pour Super Bricoleur, le roi de la clef à molette. Il est animé par le goût des couleurs et de la fantaisie. C’est ce qu’on retrouve dans cet album par les couleurs vives qui traduisent l’imagination de la jeune fille.
Cet album est édité par Little Urban, une maison d’édition récente soucieuse de publier majoritairement des albums où les adultes ont un rôle d’accompagnateur chez l’enfant pour l’accès à son autonomie. On remarque que les réponses justes et empathiques des parents de Sofia sont un exemple concret des valeurs de l’éditeur.

Mais que font les parents la nuit

© Little urban, 2017

Question essentielle d’un enfant et rôle des parents

Qui ne s’est pas posé cette question, dans son enfance : que font mes parents quand je dors la nuit ? Peut-être l’avons-nous oublié en tant qu’adultes. L’auteur a décidé de choisir le moment du coucher pour aborder une question existentielle pour un enfant. Pourquoi ce moment de la vie quotidienne pour aborder cette question ? Peut-être l’a-t-il fait car le coucher est un moment angoissant de séparation entre l’enfant et ses parents. Pourtant l’enfant sait que la vie continue pendant son sommeil mais il en est exclu et le coucher devient le lieu des rêves, des angoisses. Françoise Dolto disait qu’au moment du coucher chez l’enfant survient une peur qu’elle nomme « l’angoisse de la petite mort ». L’imagination débordante de Sofia refoulent ses désirs les plus profonds : manger plein de gâteaux, regarder plein de dessins animés…
Sofia attend, bien sûr, une réponse de ses parents pour être rassurée. Dans l’album, ses parents sont bienveillants et sécurisants.Tout d’abord, ils lui renvoient :

Que crois-tu que nous faisons ?

Cette interrogation est essentielle dans l’album car elle en est le lancement. En effet, cela déclenche l’imagination de Sofia. Ses parents lui laissent la liberté de réfléchir sans donner de réponses immédiates. Suite à ses propositions, ils lui apportent des réponses justes et honnêtes et lui démontrent que ses pensées sont inexactes :

 Mais Sofia, tu le sais bien. Quand on fait la fête, tu es là et tu t’endors à côté du chat

répondent ses parents.

L’illustration, reflet de l’imagination

Deux univers sont à distinguer : le premier, vif et coloré, traduisant l’imaginaire loufoque de la jeune fille ; le second, plus sombre, exprimant la peur de la jeune fille avec ses découpures de lumière (la porte ouverte de sa chambre), l’ombre gigantesque de Sofia, qui évoque les caractéristiques majeures de l’expressionnisme allemand et le chat noir (sur l’immeuble en première page de l’album), symbole d’une croyance perpétuée depuis le Moyen âge pour représenter le diable.
L’album a une couverture sombre comme la nuit. Elle amène immédiatement le lecteur a être en empathie avec les angoisses de la jeune fille.
Barroux souligne quelques figures amusantes, qui rentrent dans l’univers fantastique de Sofia, à travers ses parents qui se transforment en monstres bizarres ou grossissent exagérément en mangeant plein de friandises pendant la nuit.
Le texte est en parfaite adéquation avec les les illustrations. L’un et l’autre se renforcent mutuellement, se retrouvent sur la même double page et interagissent ensemble. L’imagination surprenante de Sofia ainsi que les réponses apportées par les parents sont représentées par des couleurs vives. Par contre, l’obscurantisme est prononcé quand la jeune fille se retrouve sans réponses :

Maman? Papa ?

L’illustration, ici, a un double rôle : apaisant, rassurant mais aussi angoissant.

Mon avis

Le ton léger de l’album, par ses illustrations, rend celui-ci fort agréable à lire lors du coucher. Il permet d’accompagner l’enfant par une lecture drôle, pleine d’imagination, apaisante et interactive, dans cette étape qui peut s’avérer angoissante pour lui. Il apporte également une aide et un support pour l’entourage familial.
En effet, en le lisant de manière interactive avec son enfant, le parent pourrait être surpris des réponses suggérées par l’enfant. Celles-ci pouvant traduire des peurs profondes, les exprimer avec ses mots et son imaginaire peuvent aider l’enfant à les évacuer et s’apaiser pour mieux dormir.

De plus, la page de couverture est bien réfléchie car elle amène le futur lecteur à explorer le livre. Enfin la continuité du livre nous laisse en suspens et désireux de connaître la fin de l’histoire.
Ce livre rappelle aux adultes, à quel point il est important de respecter l’imagination de nos enfants.

Référence bibliographique

LENAIN, Thierry. Mais que font les parents la nuit ?. Stéphane BARROUX ill. [Paris] : Littel urban, 2017.  ISBN : 978-2-3740-8063-5

Informations complémentaires

. public ciblé : public jeunesse et les parents de jeunes enfants (non indiqué dans le livre)

. mention de la loi 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinés à la jeunesse

Sitographie

Mais que font les parents la nuit ?. In : Little Urban [en ligne]. [consulté le 04/04/2018]. Disponible à l’adresse : http://www.little-urban.fr/mais-que-font-les-parents-la-nuit/

BARROUX, Stéphane. Barroux illustrations [en ligne]. [consulté le 04/04/2018]. Disponible à l’adresse : http://www.barroux.info/

LENAIN, Thierry. [sTenciL] [en ligne]. [consulté le 04/04/2018]. Disponible à l’adresse : http://thierrylenain.blogspot.com/

HAIKIN, Dimitri. Aider l’enfant à surmonter ses peurs. In : CATALAYUD, Chantal (dir.). Signes et sens [en ligne]. Avignon : SARL Psychanalyse magazine. [consulté le 04/04/2018]. Disponible à l’adresse : https://www.signesetsens.com/psycho-aider-lenfant-a-surmonter-ses-peurs.html

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *