Hadès et Perséphone

Hadès, Zeus et Poséidon sont trois frères. Alors que Zeus et Poséidon s’entendent très bien, Hadès, lui, préfère s’enfermer sur lui-même. À l’occasion de son anniversaire, Déméter invitent Zeus et Poséidon, mais pas Hadès. Fou de rage, il décide de se venger auprès de sa famille mais également de Déméter en lui prenant son bien le plus précieux. Comment va-t-il réussir son plan ?

L’invitation secrète

Durant le cours de français du lundi, les enfants ne peuvent prendre la parole qu’en levant le doigt ; il ne peuvent donc pas bavarder, sinon la maîtresse se fâche contre eux. D’habitude, tout le monde respecte les règles données par Madame, seulement ce lundi-ci, Hadès remarque que ses camarades chuchotent entre eux. Solitaire, comme à son habitude, il n’arrive pas à entendre ce que les enfants disent et n’ose absolument pas demander. Il attend alors la récréation de quinze heures afin d’écouter discrètement ses frères. Caché derrière un arbre, il tend son oreille afin d’entendre la discussion de Zeus et Poséidon :

Alors, Athéna t’a annoncé la fête de Déméter ?, dit Zeus.

– Oui, je suis trop content d’avoir été invité, répond Poséidon.

– Toute la classe a été invitée, elle doit avoir un grand jardin pour accueillir tout le monde.

– Son anniversaire sera notre première fête de grands ! Tu imagines, Zeus ? On va enfin faire des anniversaires comme les adultes !

– Il faut qu’on le dise à maman et papa et qu’on lui trouve un cadeau.

– Tu as raison, affirme Poséidon, mais on a un problème… Hadès n’a pas été invité, donc si on le dit à papa et maman, il faut les prévenir de garder le secret.

– Je ne sais pas si c’est bien de mentir à notre frère… Même s’il n’a pas été invité, on peut demander à Déméter s’il peut venir avec nous tout de même.

– Zeus ! C’est son anniversaire, et tu connais Hadès, il va tout gâcher.

– Tu as sûrement raison, avoue Zeus, on garde le secret…

Lorsqu’Hadès entend ces mots, il devient très triste. Non seulement, il n’est pas invité à cette énorme soirée, mais en plus, ses frères ne comptent apparemment pas lui en parler pour l’inviter.  Il se demande alors comment tout le monde peut l’éviter alors qu’il est meilleur qu’eux.

Le reste de la journée est très long pour Hadès, car il n’attend qu’une chose : revenir chez lui. Il a alors réfléchi à un plan : s’il arrive à surprendre ses frères et ses parents en train de parler de cet anniversaire, ils ne pourront que lui proposer d’y aller avec ses frères. Donc, quand la cloche sonne, il décide de rester près de Zeus et Poséidon afin d’écouter toutes les conversations.

De retour à la maison, leur mère leur a préparé le goûter comme chaque soir. Zeus et Poséidon racontent tranquillement les activités faites, alors qu’Hadès soupire de les entendre et de les voir aussi heureux d’avoir passé une journée à l’école. Le goûter terminé, Hadès commence son plan en se cachant en-dessous des escaliers afin d’écouter toutes les conversations de toutes les personnes dans la maison. Il entend alors son père râler sur eux, comme à son habitude, ainsi que ses frères rire entre eux sur des sujets qu’il ne comprend pas.

À un moment, Zeus et Poséidon descendent dans le plus grand silence et se dirigent vers la cuisine, où se trouve leur mère.

Maman, est ce qu’on peut te parler discrètement ?, chuchote Poséidon.

– Mais oui, mes chéris, dites-moi tout, répond tendrement Rhéa.

– eh bien… en fait…, hésite Zeus, nous sommes invités à l’anniversaire de Déméter.

– Mais c’est génial ! Pourquoi êtes-vous aussi inquiets ?

– Hadès n’est pas invité.

– et on ne veut pas de problème, donc on ne veut pas lui dire, répond sèchement Poséidon.

– Êtes-vous surs de vous ? Hadès n’a peut-être pas d’amis, mais il peut tout de même avoir de l’aide afin de connaître certaines personnes.

– Moi, j’aimerais l’inviter.

– Non, Zeus ! Il est méchant avec tout le monde et j’en ai marre d’être humilié à cause de lui, commence à hurler Poséidon.

À ce moment précis, Hadès sort de sa cachette plus énervé que jamais. Il est très déçu mais aussi en colère contre Poséidon : c’est tout de même son frère et il ose crier à son sujet, et surtout dans son dos.

Le bien de Déméter

Suite à cette découverte, Hadès retrouve sa chambre et décide de ne pas manger le soir. Il veut que ses frères se sentent coupables de le laisser de côté mais il veut avant tout faire partie de cette soirée. Il se dit alors qu’en faisant la tête, sa mère prendra pitié et parlera avec ses frères.

Le lendemain, Hadès se lève avec une énorme envie de manger, mais il reste déterminé à tenir sa promesse. Il descend les escaliers et décide de mettre directement ses chaussures pour faire passer un message. Rhéa, sa mère, arrive dans le couloir et lui dit :

 Mon chéri, j’ai réfléchi et j’ai parlé avec tes frères, tu vas aller à l’anniversaire avec eux, mais s’il te plaît, amuse-toi.

Et voilà, Hadès a réussi son plan, mais il n’est pas tellement totalement satisfait. Il veut que tout le monde paye, et surtout Déméter qui n’a même pas pensé à lui.

L’anniversaire arrive très rapidement, et tout le monde s’est préparé afin d’y aller. Poséidon fait tout de même la tête puisqu’on ne l’a pas écouté mais Zeus est content de voir son frère Hadès sourire. Arrivé chez Déméter, tous les enfants invités sont là, mais dès qu’ils voient Hadès, ils commencent à chuchoter. Hadès s’en moque complètement.

Salut, Poséidon et Zeus, je suis contente de vous voir, s’exclame Déméter.

– Nous aussi, nous sommes contents. Hadès a décidé de venir avec nous, vous pourrez vous connaître comme ça, répond Zeus.

– Oui …

La fête se passe très bien, tout le monde danse et mange à sa faim. Seulement Hadès est toujours de côté : dès qu’il engage le discours, c’est pour se vanter de ses exploits et les autres enfants n’osent même pas lui répondre.

Quant à Déméter, reine de l’après-midi, elle passe son temps à complimenter sa poupée Perséphone. Elle a reçu un bébé poupée pour son anniversaire de la part de Zeus, Poséidon et Hadès. Perséphone est d’une beauté rare, à couper le souffle. Elle a la peau douce, et tout le monde veut la voler à Déméter pour pouvoir lui faire des câlins. Elle trouble la vision des enfants, puisqu’on peut penser que c’est un vrai bébé. En plus d’être un jouet d’une beauté parfaite, Déméter décide qu’elle serait la maman, et Zeus serait considéré comme le père. Néanmoins, Hadès a désormais trouvé son plan de vengeance : il doit voler ce bébé.

En réalité, son plan n’est pas tellement compliqué : il attend tout simplement que Déméter pose son bébé afin de le voler discrètement. Pourtant, ce plan est extrêmement long aux yeux d’Hadès. Seulement, lors du gâteau d’anniversaire, Déméter pose Perséphone juste devant Hadès : une occasion en or. Il prend la poupée, va aux toilettes et réfléchit à la suite. Il décide de la mettre dans son sac afin de la cacher chez lui. Tout son plan se déroule très bien, jusqu’au moment où il croise le regard de Zeus : son frère l’a surpris en train de mettre la poupée dans son sac.

Va-t-il le dire aux autres enfants ? se demande Hadès.

Zeus baisse les yeux et se tourne vers Athéna pour lui parler. Même si la première partie du plan se passe sans problème, Hadès ne s’attend pas à ce que Déméter soit aussi inquiète pour son jouet. En effet, on l’entend crier et pleurer à cause de la fameuse disparition.

La punition d’Hadès

Poséidon ne tarde pas à accuser Hadès d’avoir volé la poupée, mais Zeus le défend malgré ce qu’il a vu auparavant.

Comment tu peux défendre un voleur ? hurle Poséidon, on sait que c’est lui, avoue-le !

– Je n’ai rien fait, répond calmement Hadès.

– Arrête de te mettre sur son dos ! hurle à son tour Zeus.

Zeus et Poséidon se disputent pour la première fois à cause d’Hadès. La situation commence à dégénérer entre les deux, jusqu’au moment où Déméter découvre le sac d’Hadès. Elle sort alors la poupée, complètement étonnée. Hadès court vers elle pour lui attraper la poupée des mains, mais Déméter continue à la tenir fermement. La catastrophe se produit : la poupée perd un bras dans les mains d’Hadès. Le silence complet s’installe dans la pièce.

Alors que Déméter pleure pour sa poupée, Hadès prend la parole :

C’est de ta faute !

– Je n’ai rien fait, tu as voulu prendre ma poupée et l’as volée, crie Déméter.

– J’ai voulu me venger de toi, tu ne m’as pas invité à ton anniversaire.

– Tu es trop méchant. Quand je te parle, tu ne fais que parler de toi et de tes notes, j’en ai marre, moi.

– Je suis le meilleur, et tu m’admires, surtout avec mon 18/20 à l’interrogation de français lundi.

– Non, je voulais être ton ami, mais je ne le veux plus.

Déméter est déçue, mais Poséidon et Zeus aussi. Lors du retour à la maison, sa mère n’ose pas prendre la parole, alors que son père le dispute, comme toujours. Il crie que ce n’était pas un acte respectable, qu’il lui fait honte et qu’il voudrait se cacher après cet événement.

À la maison, sa mère décide de priver Hadès de sortie pendant longtemps : il reste alors enfermé dans sa chambre avec le bras de Perséphone. Hadès comprend que s’il voulait se faire des amis, il ne fallait pas se venger et parler de soi-même tout le temps. Il doit s’intéresser aux autres et ne pas les voler, car au final, il se retrouve enfermé dans ses propres enfers.

À partir de 10 ans.

Résumé

Hadès est un jeune homme solitaire, contrairement à ses deux frères Zeus et Poséidon. Ceux-ci ont beaucoup d’amis et s’amusent autant à l’école qu’à la maison, seulement Hadès a décidé qu’il choisirait lui même ses amis en fonction de leur réussite. Il est très déçu lorsqu’il va savoir qu’il n’est pas invité à un anniversaire alors que ses frères le sont.

Bibliographie

  • HOMÈRE. Odyssée. Victor BERARD (trad.). Paris : Gallimard, 1955. ISBN 978-2-07-040912-9.
  • GRIMAL, Pierre. Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine. PICARD Charles (préf.). Paris : Presses Universitaires de France, 1951. p 119 – 171 – 362. ISBN 2-13-050359-4.
  • OVIDE. Les Métamorphoses. Georges LAFAYE (trad.). Paris : Gallimard, 1992. ISBN 978-2-07-038564-5.
Image à la une : Hadès et Perséphone. Eleusis. Disponible sur Wikimedia commons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *