L’arbre à palabres… et à mythes !

Imagine un endroit au beau milieu de l’Afrique, un endroit où l’on se raconte des histoires d’aventures, de dieux, de héros. Aimerais-tu y aller ? Oui ? Eh bien, suis-moi, je vais t’y emmener.

C’était un soir calme sur l’île de Gorée au Sénégal. La journée avait été magnifiquement belle. Le soleil éclairait le vieil arbre qui se trouvait au milieu du village. Cet arbre symbolisait l’écoute et le plaisir de pouvoir parler librement. Les villageois le nommaient « l’arbre à palabres ».

« Asseyez-vous, prenez place autour du feu, mes enfants. Est-ce que tout le monde me voit ? Est-ce que tout le monde m’entend ? demanda l’Ancien du village. »

C’est près de cet arbre que le vieux chef africain, comme à son habitude, avait demandé à tous les enfants de le rejoindre autour de l’arbre pour discuter de l’Histoire, des sciences et de la vie en général. Il avait disposé au sol de belles paillasses sur lesquelles ils prirent place. Les enfants aimaient surtout les soirs où l’Ancien leur parlait des mythes issus des cultures antiques.

TANTALE OUVRE LES PALABRES

Ce soir-là, l’Ancien décida de leur parler du mythe de Tantale.

« Mes enfants, connaissez-vous le mythe de Tantale? » poursuivit le vieillard.

Il attendit un peu pour voir si l’un d’entre eux souhaitait prendre la parole mais aucun ne leva la main. Alors, il continua :

« Tantale était le fils du Dieu Zeus, et de la nymphe Plouto. Qui peut me dire ce qu’est une nymphe ? Oui, Azaan ?

– Ce sont de jeunes divinités féminines qu’on associe à la nature. On peut les trouver dans les forêts ou près des sources. Elles sont souvent très attirantes, comme Écho.

Quelques rires se firent entendre dans l’assemblée ; en effet le mot « attirante » faisait bien rire les jeunes garçons.

– C’est bien, Azaan, demain tu pourras conduire la chasse ; ce sera ton privilège pour cette bonne réponse.

En effet, l’Ancien récompensait généreusement les enfants qui répondaient bien à ses questions et souvent le vieillard donnait alors de grandes responsabilités ; cela les faisait grandir et mûrir.

– Un peu de silence, les enfants! « La parole est d’argent le silence est d’or ». Alors reprenez votre calme et écoutez la suite. Malgré sa descendance divine, il n’était qu’un simple mortel. Roi de Lydie,  il était très apprécié des dieux et était souvent invité à prendre place parmi eux durant leur repas sur l’Olympe.

– Umkhulu, ça se trouve où l’Olympe ? demanda un enfant.

– Ingane Yami, l’Olympe est la demeure des Dieux tout puissants. Par-delà les montagnes, là où nos yeux ne peuvent voir car la cime est cachée par de nombreux nuages,  se trouve l’Olympe. C’est un lieu de dialogues et de divertissements pour les dieux grecs.

– Un peu comme notre arbre ? l’interrompit une adolescente.

– Tout à fait, Meyya. Un peu comme notre arbre et il fut puni car il trompa les Dieux. Il y a plusieurs versions de la trahison de Tantale envers les Dieux. Certains disent qu’il aurait dérobé l’ambroisie et le nectar, les mets des divinités qui les rendent immortels, pour les donner aux Hommes en dévoilant ainsi leurs secrets. Puisqu’il avait partagé le repas des Dieux le rendant immortel, il fut condamné à être enfermé au fin fond du Tartare. On dit alors que les Dieux pour le punir lui placèrent au-dessus de la tête un rocher instable qui manquait de lui tomber dessus à tout moment. Une autre version de la légende affirme que Tantale aurait offert son propre fils à manger aux dieux qui le découvrirent et le punirent d’une façon cruelle : il fut condamné à passer l’éternité dans le Tartare. Plongé au milieu d’un fleuve, il ne pouvait s’y désaltérer car ce dernier s’asséchait quand il se penchait pour y boire. Et lorsqu’il était près d’un arbre fruitier dont les branches tombaient, ce qui rendait les fruits prêts à cueillir, dès que Tantale voulait y goûter, le vent les éloignait.

– Mais c’est horrible ! s’exclama l’un des enfants.

– Vous connaissez les fins plutôt tragiques dans la mythologie grecque. Je trouve que celle-ci vaut le mérite d’être étudiée et bien comprise, ajouta un adolescent assis au premier rang.

LES ENFANTS EN  REDEMANDENT !

– Moi, je connais une autre histoire qui lui ressemble, dit Gimbya, une jeune fille.

– Ah bon, Gimbya ?! Eh bien j’aimerais que tu nous la raconte. Lève-toi, l’invita le grand chef, et prends ma place. Ensuite à la fin du récit, tu nous diras ce que tu as compris, dit le vieillard en s’adressant à Batuuli, le jeune homme du premier rang.

La jeune fille prit place au milieu des autres enfants et commença son récit :

– C’est celui de Prométhée et de son frère Épiméthée.

– Ah oui !! Moi aussi je la connais celle-là !

– Issa ! Qu’est-il interdit de faire quand une personne a déjà pris la parole ? réprimanda le vieillard assis parmi eux.

– On ne doit pas couper la parole car c’est pas bien,  Umkhulu . Je m’excuse,  Gimbya.

– Bien, Issa. Ne recommence plus. Nous t’écoutons. Raconte-nous ce que tu sais sur Prométhée et Épiméthée.

– D’abord ce sont deux frères. Leur papa était Japet, un titan, et leur maman Clymène, une nymphe. Ils étaient eux aussi des titans. On leur demanda alors de créer l’humanité. Prométhée et son frère Épiméthée furent d’une aide précieuse à Zeus lors de la guerre contre les titans, et pour les remercier, il leur accorda le choix de répartir les qualités aux êtres vivants sur Terre. Contrairement à Prométhée qui était sage et réfléchi, Épiméthée prenait des décisions hâtives et ne pensait pas aux conséquences que cela pouvait entraîner. C’est donc Épiméthée qui décida de s’en charger seul, mais quand vint le tour des humains, il ne resta plus rien pour vivre convenablement et se défendre contre tous les animaux. Cette distribution poussa Prométhée à voler le feu aux dieux pour le donner aux humains, et il entraîna ainsi la colère de Zeus qui punit Prométhée en l’enchaînant au mont Caucase où chaque nuit un aigle venait lui dévorer le foie et cela éternellement jusqu’à ce que Hercule vienne le délivrer.

– Pourquoi as-tu associé ce mythe à celui de Tantale ? demanda l’Ancien.

– Parce que Prométhée a dérobé aux dieux tout puissants le feu afin de le donner aux hommes. Et il a été puni pour ce vol. Comme Tantale qui, lui, a dérobé les mets divins et fut puni.

– Merci Gimbya, je suis content que tu aies retenu ce mythe, vu il y a quelques mois déjà. Demain c’est toi qui iras au village et qui auras la tâche d’acheter les mets que tu souhaites pour nourrir le village cette semaine.

Gimbya fit de la main un geste de victoire et retourna s’asseoir parmi ses amis, un sourire aux lèvres. Elle avait déjà en tête une liste de course bien précise.

PALABRES ET MORALE DE L’HISTOIRE

– Il est temps maintenant de laisser la parole à Batuuli.

Le jeune homme se leva d’un pas serein et s’avança, prenant ainsi place devant l’auditoire.

– Je pense que la morale des deux histoires est de nous apprendre à ne pas mentir et à ne pas voler. Car nous risquons d’être punis.

– Bien parler, Batuuli. Le vol et le mensonge sont à bannir de notre village. Je ne tolérerai jamais une chose pareille venant de vous, Ingane Yami. Le respect et la tolérance sont les mots d’ordre qui viennent contrecarrer ces malheureux mots. Chacun de vous a bien compris ?

– Oui, Umkhulu, répondirent en chœur les enfants.

– Bien, très bien. C’est terminé pour ce soir, les enfants. Levez-vous et inclinez-vous devant l’arbre à palabres et remerciez-le de vous avoir encore offert une nuit de parole.

Après la cérémonie de remerciements, tous embrassèrent le vieux chef africain avant d’aller se coucher. Quant au vieux conteur, il alla s’asseoir contre l’arbre à palabres et s’imprégna de sa connaissance en écoutant son feuillage raconter des histoires.

À partir de 6 ans.

Résumé documentaire

Dans le village de Gorée en Afrique, près d’un arbre, un ancien du village raconte aux jeunes des histoires mythologiques afin de leur enseigner les principes fondamentaux de la vie.

Sitographie

Mythologie grecque : Prométhée (1). Portail des civilisations anciennes [en ligne]. [consulté le 28/05/2016]. Disponible sur le web : http://mythologica.fr/grec/promethee.htm.

Mythologie grecque : Tantale. Portail des civilisations anciennes [ en ligne]. [consulté le 28/05/2016]. Disponible sur le web : http://mythologica.fr/grec/tantale.htm.

Image à la une : Chefferie – Bafoussam – Case à palabres. Photographie prise en 2014 par Geugeor, disponible sur Wikimédia commons : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Chefferie_Bafoussam_-_Case_%C3%A0_palabres_02.jpg?uselang=fr.

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.