Amours interdites chez les Chasseresses d’Artémis

Chloé est la meilleure des Chasseresses. Lorsqu’elle tire, elle est d’une précision sans faille, elle atteint toujours sa cible. Ses compagnes disent même qu’elle pourrait rivaliser avec Artémis ! Elle n’a jamais déçu leur reine et d’ailleurs, elle est connue dans toute la Grèce, sur l’Olympe même, pour ses qualités. Elle est tout simplement parfaite. C’est donc pour cela que le dieu Morphée, dieu des songes, messager nocturne de Zeus, est tombé amoureux d’elle. Malheureusement, cet amour risque de lui causer quelques soucis… (à partir de 12 ans)

L’aveu de Morphée

Chloé est au centre de la scène, assise sur un banc, elle taille des flèches dans des branches qu’elle a entassées à côté d’elle. Morphée entre, on le reconnaît à ses larges ailes de papillon. Il s’approche, tente de parler puis recule. Le jeu dure un certain temps puis il va s’asseoir à côté de Chloé.

MORPHÉE – Salut Chloé.

CHLOÉ – lève la tête, sourit puis reprend son travail.

MORPHÉE – Hum… je peux te parler ?

CHLOÉ – hoche la tête.

MORPHÉE – Voilà je… je t’aime. Je sais que tu vas sûrement me repousser mais…  Voilà. Tu es forte, douée, drôle, intelligente… tu es… enfin non, tu n’es pas…  tu n’es pas une fille comme les autres ! De plus et d’un point de vue purement objectif, tes rêves sont beaucoup plus intéressants que ceux des autres ! sourit légèrement. Je ne sais pas si tu t’en rends compte mais tu rêves souvent de moi et de notre relation… on est proches,  tu ne trouves pas ? silence. Moi, je trouve… nouveau silence. Donc voilà… tu… n’as rien à dire ?

un temps

CHLOÉ – lève la tête vers lui. Pardon ? Excuse-moi, je n’ai pas écouté.

MORPHÉE – Je disais que je… je…

Le rêve

Il soupire, se lève et va chercher une fleur de pavot pour endormir Chloé. Elle la sent et s’allonge alors sur le banc, la tête sur les genoux de Morphée. Derrière eux, un écran se baisse et passe un film qui est le rêve de la chasseresse.

MORPHÉE – Désolé de t’avoir endormie, je n’arriverai pas à te le redire dans le monde réel sans avoir peur de ton refus car je suis toujours beaucoup plus à l’aise en rêve.

CHLOÉ – rit légèrement. Est-ce donc si important ?

MORPHÉE – hoche la tête.

CHLOÉ – Bien, alors je t’écoute. Et dans ce cas c’est à moi de te demander pardon, tu n’aurais pas eu à te répéter si je t’avais écouté…!

MORPHÉE – entrouvre la bouche puis la referme aussitôt.

CHLOÉ – moqueuse. Tu as perdu ta langue ?

MORPHÉE – boudeur. Non, ça arrive… Je… je suis amoureux de toi, Chloé.

CHLOÉ – éclate de rire. Excellent ! Et en vrai ? silence. Oh. Je vois.

Le film s’arrête car elle se réveille. Elle se lève d’un bond et s’éloigne de Morphée.

CHLOÉ – Par Artémis, Morphée ! Tu ne peux pas être amoureux de moi ! Tu sais bien que je vais devoir refuser !

MORPHÉE – Ça ne veut pas dire que tu veux refuser…

CHLOÉ – Heu… Si ! Si ! Je veux refuser et je refuse ! Jamais je ne serai amoureuse, tu entends ? Oublie-moi Morphée, tes sentiments ne te mèneront nulle part !

Les réflexions de Chloé

Chloé est seule sur scène, elle fait les cent pas en marmonnant des choses incompréhensibles puis s’arrête face au public, s’assoit et laisse un long silence.

CHLOÉ – Il m’aime. Elle a un rire nerveux. Il est drôle. Il m’aime. Il doit me faire une blague ! Oui, c’est ça, une blague, je ne vois pas d’autre solution ! Comment pourrait-il m’aimer, moi ? Il sait que je n’ai pas le droit de l’aimer en retour ! Et puis quand bien même, de toute façon je ne suis pas amoureuse. Même si je m’entends bien avec lui… il me fait rire, on peut passer des après-midis entières à discuter et il essaye même d’apprendre le tir à l’arc pour partir chasser avec moi, bien qu’il ne soit pas très doué…

Elle se lève et reprend sa marche alors que Morphée entre.

MORPHÉE – Chloé…?

CHLOÉ – ne le remarque pas. Je dois lui faire comprendre que je ne veux pas. Mais est-ce que c’est le cas ? Je veux dire, est-ce que c’est réellement le cas ? Oui, bien sûr. Je… je ne peux pas faire autrement… mais il faut avouer que si je n’étais pas au service d’Artémis… non. . L’amour pour moi est impossible. Je n’ai pas le droit d’y penser. C’est interdit de l’avouer… même si j’aimerais…

Chloé succombe

MORPHÉE – s’avance vers elle en souriant. Tu aimerais l’avouer ? Chloé sursaute. Cela veut dire que tu veux l’avouer ! Tu m’aimes donc en retour ?

CHLOÉ – Depuis quand est-ce que tu m’espionnes, toi ?

MORPHÉE – Depuis assez longtemps pour comprendre que tu m’aimes !

CHLOÉ – Non, je n’ai pas dit ça ! J’ai dit que…

MORPHÉE – s’approche. Allez, Chloé… à moi tu peux le dire ! Je n’irai rien raconter à Artémis…

CHLOÉ – Pourquoi moi…?

MORPHÉE – Je te l’ai déjà dit… mais tu ne m’écoutais pas. Tu… je t’aime, c’est tout !

Silence.

CHLOÉ – C’est tout ?

MORPHÉE – Tu as besoin de plus ?

CHLOÉ – recule un peu. Je… Non, mais je… ah ! Je n’ai pas le droit, Morphée !

MORPHÉE – rit et la prend dans ses bras. Tais-toi, je te le donne, ce droit.

Noir.

Artémis découvre l’histoire

Chloé et Morphée sont assis dans un coin de la scène, ils reviennent visiblement d’une chasse car leurs arcs sont  à côté d’eux. La tête de Chloé est posée sur l’épaule de Morphée, il a son bras autour d’elle. Une chasseresse brune en chiton (robe courte grecque) et sandales de cuir apparaît, un arc à la main, coiffée d’un diadème représentant la Lune. Elle s’approche alors du couple et s’arrête.

ARTÉMIS  – Chloé !

CHLOÉ – se lève, s’éloignant donc de Morphée. Déesse Artémis, ce n’est pas ce que tu crois ! Il… il… enfin je…

ARTÉMIS – Jamais je n’aurais pensé cela de toi ! Tu es ma meilleure recrue, je pouvais me méfier de toutes mais certainement pas de toi ! Depuis combien de temps dure cette affreuse affaire ?

MORPHÉE – Seulement depuis…

ARTÉMIS – Toi, tu sors. Il s’exécute rapidement. Comment peux-tu me faire une chose pareille ? Comment peux-tu céder à cet infâme sentiment ? Qu’y a-t-il de compliqué dans le fait refuser l’amour ? ricane. Enfin qu’y a-t-il d’attirant chez lui surtout…? Il n’a même pas de culte ! Et même s’il en avait un, c’est une trahison, Chloé. La pire que tu puisses me faire et tu vas payer !

CHLOÉ – Je t’en supplie Artémis, ne fais pas ça ! Je… je suis désolée, d’accord ? Je… j’ai été faible, je le sais mais…

Chloé est en danger

ARTÉMIS – Tais-toi ! Oui, tu as été faible et cette faiblesse est impardonnable ! Tu connais les règles Chloé, je vous garde à mes côtés aussi longtemps que vous refusez les pouvoirs d’Aphrodite et d’Éros !

CHLOÉ – Je te promets que j’ai essayé de lutter ! J’ai essayé mais…

ARTÉMIS – Tu as essayé, oui, mais le problème est là : tu n’as fait qu’essayer ! Tu me déçois, Chloé.

CHLOÉ – Enfin, Artém…

ARTÉMIS – Je ne veux plus t’entendre. Hors de ma vue maintenant… que je puisse préparer le châtiment qui te revient…

Chloé hoche la tête et part, en larmes, côté cour tandis qu’Artémis sort côté jardin1.

Morphée parle à Artémis

Artémis entre, suivie de Morphée qui a commencé sa réplique depuis les coulisses.

MORPHÉE – Artémis ! Écoute-moi ! Cela ne sert à rien de blâmer Chloé ! Elle n’y est pour rien dans cette histoire, c’est entièrement de ma faute et… et il ne s’est rien passé d’affreux ! Le chaste échange de nos vœux me suffisait, tu sais, car je n’attenterais jamais à sa virginité.

ARTÉMIS – Et alors ? L’amour chaste est déjà un trop grand danger ! Dois-je te rappeler le nombre d’amants qui sont morts à cause de leurs sentiments ? Que ce soit réciproque ou non, ce genre d’histoire finit toujours mal ! C’est dangereux ! C’est pour les protéger que j’interdis à mes Chasseresses d’aimer qui que ce soit ! L’amour est une faiblesse. L’amour détruit tout ce qu’il touche. Et il vous détruira tous les deux, vous aussi.

MORPHÉE – Tu dramatises ! Il y a aussi des histoires qui finissent bien ! Regarde par exemple heu… ou alors… non. Si ! Heu… peut-être… non plus. Si ! Tu sais, ces amants qui…

ARTÉMIS – Ne te torture pas l’esprit, Morphée. Il n’y a aucun exemple valable.

MORPHÉE – Et pourquoi ne pourrions-nous pas l’être, Chloé et moi ?

La sentence

ARTÉMIS – Parce qu’elle a fait un vœu en entrant dans mes rangs. Or elle se doit de le respecter si elle veut rester en vie…

MORPHÉE – Comment ça « rester en vie » ?

ARTÉMIS – Je ne peux tolérer une telle conduite. Son crime a été découvert lorsqu’elle a accepté tes avances, donc elle doit payer pour celui-ci.

MORPHÉE – Tu es cruelle… plus qu’Aphrodite !

ARTÉMIS – Plus cruelle ? J’ai un code et des lois, tout le monde les connaît et je n’oblige personne à me suivre ! C’est elles qui ont choisi cette vie, elles doivent désormais en assumer les conséquences ! Me trahir ainsi ne peut conduire qu’à un funeste sort.

Morphée recule, choqué. Les deux personnages restent silencieux un moment. Artémis fusille Morphée, qui semble perdu, du regard.

Morphée sauve Chloé

MORPHÉE – J’ai une idée… Passons un marché.

ARTÉMIS – Un marché ?

MORPHÉE – Oui, un marché. Tu laisses Chloé en vie et tu la gardes auprès de toi tout en me laissant la voir.

ARTÉMIS – Et qu’est-ce que j’y gagne ?

MORPHÉE – Ce que tu gagnes ? Tu ne perds pas ta meilleure recrue, voilà tout. Réfléchis Artémis… est-ce qu’une telle « faute » (il mime les guillemets) mérite que tu perdes bien plus en la punissant ? Silence. Tu vois ! En retour, je te promets de ne rien faire. Je me contenterai, comme je te l’ai déjà dit, de ses mots et de ses rêves… il n’y a pas de mal à rêver, si ?

Résumé

Chloé est la meilleure chasseresse du groupe d’Artémis, la déesse vierge. Elle est admirée de toutes dans son groupe et parallèlement, elle est proche du dieu Morphée, dieu des songes. Celui -ci tombe amoureux d’elle et le lui avoue. Il s’avère que ses sentiments sont réciproques, mais Artémis l’apprend et veut tuer Chloé. Morphée parvient, en discutant avec la déesse, à sauver Chloé.

Bibliographie

  • GIBSON, Michel. Les plus belles histoires de la mythologie. Giovanni CASELLI (ill.). Paris : Fernand Nathan, 1998.
  • OVIDE. Les Métamorphoses. Georges LAFAYE (trad.). Paris : Gallimard, 1992. Folio Classique, 2404. ISBN : 978-2-07-038564-5.

Image à la Une: statue du type de l’Artémis de Dresde, restaurée en Athéna. Musées du Vatican. Image disponible sur Wikimedia commons


1 pour en savoir plus sur cette convention théâtrale lire l’article de Wikipédia

Ajoutez un commentaire