Les ailes d’émeraude d’Alexiane De Lys

 Un peuple inconnu de tous, doté d’ailes et de capacités hors du commun.

Une jeune fille qui pensait être invisible et qui se retrouve plongée en plein cœur d’une histoire dont  personne ne connaît l’issue.

Des questions qui restent sans réponse, des amitiés qui naissent, des trahisons…

Le roman d’Alexiane de Lys est un cocktail de bons filons qui, mélangés, deviennent divinement bons ! 

Les ailes d'émeraude d'Alexiane de Lys

© Nouvelles plumes, 2014

Le peuple des Myrmes a une particularité physique majeure qui le distingue des simples humains : ce sont des êtres dotés d’une paire d’ailes. Ils sont la prochaine étape dans l’évolution humaine. Un corps et un esprit d’homme mais des capacités sensorielles d’animaux prédateurs. Ce peuple est séparé en deux clans distincts : d’un côté, ceux qui souhaitent vivre en harmonie avec les Hommes et de l’autre, ceux qui se savent supérieurs et qui souhaitent leur contrôle absolu.

Cassiopée est une jeune orpheline de 18 ans qui, après avoir passé son enfance dans un orphelinat, se voit obligée de prendre son indépendance et de se construire une vie indépendante. Seulement, elle se retrouve plongée au cœur d’un monde qui lui est inconnu mais auquel elle appartient : la jeune fille ne le sait pas encore, mais elle s’apprête à vivre l’aventure de sa vie.

Une jeune auteur pleine de talent

Alexiane de Lys est une jeune auteur née en 1994. Elle habite en Dordogne et en est déjà à son deuxième roman.  À vingt ans, elle a imaginé le roman Les ailes d’émeraude. Son but était de distraire sa petite sœur qui se sentait un peu dépaysée alors qu’elle partait étudier dans une nouvelle ville.
Lauréate du prix littéraire de l’imaginaire de la maison d’édition Nouvelles Plumes, elle est ainsi devenue une exclusivité France Loisir durant les six premiers mois après la publication de ce premier opus. Son livre est un véritable succès : elle a séduit plus de 150 000 lecteurs. Cette année, Alexiane est devenue le jury de ce même concours pour sa quatrième édition. Elle a sorti en mars dernier la suite des Ailes d’émeraude.

 Portrait d’une héroïne ailée

Dans ce livre, nous suivons l’héroïne Cassiopée mais surnommée « Cassi » tout au long de son aventure. Dès le début de l’histoire, on sent que la jeune fille n’est pas comme les autres. Un peu marginale de par son caractère mais surtout par son physique. Elle se décrit elle-même dans les premières pages comme une jeune fille assez banale. Un visage rond, des cheveux châtains mais, ce qui est surprenant, ce sont ses yeux en amandes jaunes. Les enfants de l’orphelinat lui disent souvent qu’elle ressemble à une fée.

Très vite nous assistons à sa transformation qu’elle ne croit pas réelle au début. En effet, ce n’est pas tous les jours que des ailes nous poussent dans le dos… Qui plus est des ailes d’un vert émeraude resplendissant ! Malgré tous les changements physiques qu’elle subit, on ressent de plus en plus en elle une forme de renouveau. Très indépendante avant même de découvrir qui elle est vraiment, on sent que la découverte de soi lui permet de vivre plus en paix. Même si cela ne dure pas longtemps, puisque très vite elle est prise dans une histoire de famille compliquée. Elle qui s’était toujours sentie inutile se rend compte au fur et à mesure de son évolution physique qu’elle est dotée de capacités inimaginables. Plus elle évolue, plus elle devient un être exceptionnel !

Cassi, qui se sentait seule au départ, finit par trouver sa place avec le peuple des Myrmes. Elle tisse des amitiés sincères même si elles sont mises à rude épreuve durant son aventure.

Ce que j’ai trouvé d’intéressant dans l’évolution de ce personnage, c’est qu’elle se sent toujours un peu seule, mais on finit par lui prouver qu’elle peut avoir confiance malgré les trahisons qu’elle a subies et qu’elle aura toujours quelqu’un pour veiller sur elle. La prise de conscience est très longue mais elle finit par arriver et on se sent presque soulagé-e de voir qu’elle est « sauvée ».

Mon avis sur ce roman

Il n y a pas de plus simple façon de décrire ma lecture de ce livre : je l’ai dévoré. Il m’aura fallu vingt-quatre heures pour venir à bout des quelque 696 pages. Moi qui habituellement n’accroche pas tellement aux univers imaginaires, celui d’Alexiane de Lys m’a emportée dès les premières lignes. Elle nous entraîne au fil de son roman dans une aventure aux intrigues bien ficelées et s’ennuyer n’est pas une option. On compatit, on veut pleurer, on veut crier, on veut surtout rire car le personnage de Cassiopée est aussi attachant que drôle. Lorsqu’on finit par arriver la dernière page, on en redemande. Cela fait maintenant deux ans que j’ai découvert ce roman, et le relire n’aura été dérangeant sous aucun prétexte. J’ai eu le temps de découvrir de nombreux nouveaux livres depuis, mais celui-ci reste l’un de mes préférés.

D’autres lecteurs ont également donné leur avis. Ces trois citations viennent de la couverture intérieure :

Ce roman apporte une nouveauté dans le monde des héros aux super-pouvoirs. » Sébastien, Seine-et-Marne
J’ai apprécié la lecture du début à la fin et l’héroïne a un humour percutant! » Émilie, Meurthe-et-Moselle
Super livre, à publier de toute urgence ! » Océane, La Réunion

Bibliographie

LYS, Alexiane de. Les ailes d’émeraude. Paris : Nouvelles plumes, 2014.

LYS, Alexiane de. Les ailes d’émeraude tome 2 : l’exil. Paris : Nouvelles plumes, 2016. ISBN 979-10-245-0129-1

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.